Les Graines de la colère par Maryse Emel

Les graines de la moisson

Cette ville est balafrée et son passé maraîcher un vague souvenir perdu dans la lointaine histoire d’une ferme-musée ignorée des passants trop occupés à faire les comptes de fin de mois. Marasme général. Des taudis où la misère se réfugie pendant que les promoteurs saignent une terre qui longtemps fut le grenier de Paris.

Paris ville mythifiée, ville au ventre vide, ville de tous les fantasmes. Elle est affamée et avide, dévore sans jamais se rassasier. Les promoteurs en sont les mâchoires qui broient et digèrent et abandonnent sur place leurs excréments bétonnés. Ils avancent toujours plus vite, plus loin.

Le Grand Paris est le monstre, la boulimie maladive des marchands de la nuit, sans pitié ni loi.

Rien ne résiste à la folie destructrice qui casse les murs de la résistance. Le mur c’était un film où les Frères Lumière testaient la capacité du cinéma à pouvoir revenir en arrière, en se jouant de l’irréversibilité du temps.

Les promoteurs ne font pas de cinéma. Rien ne repousse après eux.

Le béton a envahi leur pensée, rigidifiée par le goût du profit au point de ne plus s’arrêter dans sa volonté mortifère.

Temps sans retour, négation de l’humain au nom de la marchandisation des sols… il y a dans leur programme immobilier des jardins, même des jardins partagés. Des jardins qui prônent ce retour à la nature qu’ils ont ensevelie sous les déchets, les restes de ce grand festin sans fin.

Retour au bio vendent-ils à une naïve jeunesse qui à force de peurs emmagasinées, ne cesse de se protéger. Du sexe à la nourriture – mais n’est-ce pas la même chose- on leur dit de se mettre à l’abri.

On cultive la crainte à défaut de cultiver le rêve.

On invente la culture sans pesticide, mais la peste est là.

Alors dans ce combat inégal, elle sème ses graines.

Les graines de la colère, les graines d’un avenir qui attend sagement d’être moissonné.

Maryse Emel

Publicités

Une réponse à “Les Graines de la colère par Maryse Emel

  1. Merci pour ce beau texte … Arianne comment va ?

    Envoyé de mon iPhone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s