Jardins ouverts

illustration jardin ouverts

Rendez-vous samedi 30 septembre au 41 rue Lécuyer pour visiter le jardin !

Publicités

La rentrée de La Semeuse

 

La Semeuse est une plateforme d’échanges et d’expérimentations autour des questions environnementales, de développement durable et des savoir-faire. Des rencontres régulières sont organisées autour de la grainothèque, des plantes, mais aussi des connaissances de chacun. Véritable réseau de coopération, La Semeuse développe sur un temps long des dynamiques partenariales entre des acteurs du champ environnemental, social et culturel et favoriser ainsi un dialogue et un partage d’expériences.

 Cette année des rendez-vous réguliers sont mis en place : rencontres, conférences publiques, ateliers d’échange et de transmission autour des pratiques, expériences et savoirs des habitants d’Aubervilliers. 

 Le premier rendez-vous sera le 16 et 17 septembre pour les journées du patrimoine, La Semeuse vous accueille avec l’association Auberfabrik pour une exposition des œuvres réalisés dans le cadre des ateliers du projet 1001 plantes.

Uriel Orlow artiste en résidence aux Laboratoires d’Aubervilliers proposera un atelier interactif autour d’une cartographie sensible de la ville d’Aubervilliers. L’artiste explore l’histoire de la plaine des vertus à travers l’agriculture actuelle et ancienne, locale et globale. Cette recherche donnera lieu à une production artistique prenant différentes formes.

Enfin le lancement de l’édition « Pratiquer les plantes albertivillariennes » qui sont les recettes recueillies et échangées lors des ateliers cuisiner les plantes albertivillariennes avec Véronique Desanlis.

À très vite !

Aubervilliers rénovation urbaine

 

Nous sommes fiers de dévoiler en exclusivité aux lecteurs de ce blog les plans des architectes et urbanistes Albertivillariens pour la rénovation de la ville.

Sur le thème des utopies, trois projets phares ont été retenus :

Notre premier projet souhaite restaurer un quartier à neuf : un immeuble champignon surmonté d’un stade de foot volant et une maison-triangle domineront désormais la skyline de la ville. Tout à côté seront proposées une piscine et une plage  (afin qu’on puisse toujours se baigner si la piscine est cassée) d’ici une dizaine d’années.

Le deuxième, intitulé « La Villa Love » propose, tout en couleurs et douceur, un observatoire des divers éléments de la faune albertivillarienne des prochaines années : dauphins, papillons, poisson-volants…
Sa hauteur remarquable offrira aux habitants une vue imprenable sur les nuages et les étoiles.

Enfin, la maison-Transformers vise à faire d’Aubervilliers l’épicentre national de la French Tech en étant le premier bâtiment entièrement télécommandé au monde. Le hall d’entrée situé dans le pied droit de cet immeuble anthropomorphe offrira un accès public à la terasse panoramique située au niveau du coude.

 

test dutopie

Les architectes ont tenu à tester les utopies urbaines déjà existantes à Aubervilliers.
Ici la Maladrerie soumise à une épreuve d’ergonomie escalade.

Photos : Delphine Hyvrier & les enfants d’Aubervacances