Le projet

La Semeuse ou le devenir indigène

L’artiste et architecte Marjetica Potrc, en collaboration avec Séverine Roussel et Philippe Zourgane de RozO Architectes (à Aubervilliers), a entamé en 2010 une recherche intitulée La Semeuse ou le devenir indigène, mettant en relation la biodiversité végétale et la diversité culturelle de la ville d’Aubervilliers. Le projet a été développé en 2011 par Guilain Roussel puis par Margaux Vigne tous deux paysagistes. De septembre 2013 à avril 2016 Ingrid Amaro, artiste-paysagiste-chercheur indépendant, s’est chargé de développer le projet. Aujourd’hui Ariane Leblanc, est la coordinatrice du projet.

Marjetica Potrč
Artiste et architecte, Marjetica Potrč est basée à Lubljana. Ses travaux ont été présentés dans le cadre de plusieurs expositions à travers l’Europe et l’Amérique: à la biennale de Sao Paulo au Brésil (1996 et 2006), à la biennale de Venise (2003 et 2009), au Musée Van Abbe à Eindhoven aux Pays-Bas (2008); et au Smart Museum of Art à l’Université de Chicago (2009). Elle a aussi présenté des projets solos au Guggenheim à New York (2001), à la Galerie Max Portetch à New York (2002, 2005 et 2008), à la galerie Nordenhake à Berlin et Stockholm (2003, 2007 et 2010), au MIT à Cambridge, Massachussets (2004),  à la Galerie Portikus à Francfort (2006) et au sein des galeries The Curve et Barbican Art à Londres (2007). Elle a réalisé de nombreux projet in-situ: «Dry Toilet» (Caracas, 2003), «Power From Nature» (Barefoot College en Inde et l’Académie Catherine Ferguson de Détroit, 2005), «The Cook, the Farmer, his Wife and their Neighbour» (Amsterdam, 2009). De plus, Marjetica Potrč a reçu de nombreux prix, notamment celui de la Fondation Pollock-Krasner (en 1993 et 1999), le prix Hugo Boss en 2002, décerné par le Guggenheim Museum, le prix «Caracas Case Project» de la Fondation culturelle fédérale en Allemagne,  le «Caracas Think Tank» au Vénézuela (2002), et le prix du Vera List Center for Arts and Politics à la Nouvelle Ecole de New York (2007).
Un article (en anglais) sur le travail de Marjetica Potrč est paru en juin 2011 dans Newsweek, ainsi qu’une galerie photo de ses travaux récents, sur Thedailybeast.com

RozO Architectes
Séverine Roussel et Philippe Zourgane fondent l’agence d’architecture RozO architecture paysage environnement en 1998. RozO développe des projets innovants en architecture mais aussi à l’échelle territoriale où le génie environnementale et la place du corps occupe une position centrale. Les édifices conçus par l’agence sont toujours en étroite osmose avec le climat et optimisent les potentiels existants des sites dans lesquels ils s’implantent. RozO a développé des projets en France, en Italie, en Belgique, au Sénégal, à La Réunion, en Corée.
Séverine Roussel est architecte-paysagiste et maître de Conférences à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris la Villette. Philippe Zourgane est architecte-paysagiste, chercheur au Centre for Research Architecture au Goldsmith College où il est Phd Candidate. Ses recherches portent sur l’étude de «Free Zone» et plus particulièrement sur la capacité à utiliser l’architecture comme un outil capable d’accompagner des mouvements de libérations et de lutte. Il est également maître de conférence à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val de Seine – Paris. Site internet de RozO: www.rozo-archi.fr

Guilain Roussel : Guilain Roussel est paysagiste DPLG diplomé de l’École nationale supérieure du paysage de Versailles, où il a réalisé son travail personnel de fin d’étude sur le développement de jardins dans un plan d’ensemble d’Aubervilliers. Il est co-fondateur de PG4, un collectif de jeunes paysagistes engagés dans des projets culturels et paysagers revendiquant une attention particulière au travail de terrain et à l’écoute des usagers. Il est par ailleurs président de l’association Frères Poussière, basée au centre ville d’Aubervilliers, qui mène un ensemble d’actions sociales et culturelles autour de la réhabilitation d’un ancien théâtre. Il collabore à partir de 2011 avec Marjetica Potrč et RozO Architectes sur le projet La Semeuse ou le devenir indigène, où il anime des ateliers pédagogiques autour de la sensibilisation aux plantes, aux cycles de matière et aux écosystèmes. Interlocuteur précieux pour La Semeuse, il a apporté au projet son expertise du paysage et sa connaissance de la ville, par l’animation de la banque de plantes et l’organisation de conférences et rencontres autour du projet. De 2011 à août 2012.

Margaux Vigne : Après des études d’arts appliqués, de design et de paysage, Margaux Vigne a été diplômée de l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles en 2012. Elle a été guide au Potager du Roi à Versailles; a travaillé avec l’association « le Transformateur » à Redon sur la reconversion progressive de sites industriels, avec l’association « Fertile » à Nantes sur les délaissés urbains, avec le Collectif ETC sur des projets dans l’espace public, ainsi qu’avec l’agence « bbzl » sur plusieurs concours de paysage et d’urbanisme à Berlin. Elle a mené un travail personnel de recherche, théorique et plastique, sur la perception de l’espace et du paysage par les malvoyants, ainsi qu’un projet de diplôme intitulé « le vivre-ensemble en chantier », sur une place en chantier du quartier St-Michel à Bordeaux. Dans ce cadre, elle a mené des promenades urbaines et des ateliers participatifs avec les habitants, a beaucoup travaillé avec les associations locales, et a participé à la biennale artistique « Evento ». Elle écrit aussi des articles et des critiques de livres pour la revue en ligne « Strabic ». Enfin, elle a coordonné La Semeuse depuis août 2012 en tant qu’éco-animatrice.

INGRID AMARO Sept 2013- avril 2016: D’origine espagnole Ingrid Amaro aime voyager pour s’imprégner d’autres cultures et modes de vie. Après avoir fréquenté un lycée agricole, elle entame des études d’agronomie. Avec un fort désir de création et de découverte, elle se forme auprès d’Eugenia Anaya, paysagiste renommée de Buenos Aires. De retour en France elle termine sa formation de paysagiste. Après des expériences dans les murs végétalisés dépolluants et différents entrepreneurs du paysage, elle découvre un autre regard de paysagiste aux Etats-Unis. Récemment, elle a participé au diagnostic du plan arboré de la ville de Beyrouth auprès de l’agence Francis Landscapes basée au Liban. Toujours en quête de nouveaux concepts techniques et artistiques répondant aux problématiques urbaines contemporaines, elle complète son parcours avec une formation de design urbain à l’Académie Royale des Beaux Arts de Bruxelles. Elle répond régulièrement à des concours artistiques et participe à des workshops alternatifs sur l’occupation de l’espace urbain. Elle a écrit des articles pour des magazines spécialisés en Argentine. Depuis septembre 2013, elle coordonne le projet de La Semeuse. Aujourd’hui, elle se consacre à une recherche autour des idéaux humains envers la nature et la conservation de la nature. www.floralpreventionoffice.net et http://www.tourisme-vernaculaire.net

—————

La Semeuse bénéficie du soutien du Conseil régional d’Île-de-France, du Département de la Seine Saint-Denis, de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) de la Seine Saint-Denis, de l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances), de la ville d’Aubervilliers, de Lapeyre et de la Fondation de France.

Nous tenons à remercier les personnes qui nous ont aidé en donnant de leur temps et de leur enthousiasme pour faire vivre ce projet et particulièrement à Valérie Lessertisseur, l’association Auberfabrik  (Sylvie Napolitano,  Valérie Truong, Anne Balthazard et David Caubère), Alain Chapel, Colette et Liliane des Petits prés verts (Aubervilliers), Yassine Elkherfih du collectif ya+k, Tibo Labat, Morgan Blanc, Louise Lefebvre et Vincent Confortini (Bloc Paysage), l’ecole Charlotte Delbo et son équipe pédagogique, Aubervacances,  L’association Les Frères Poussière, les Jardins ouvriers des Vertus (Aubervilliers), les Bois de Senteur (Aubervilliers),  la Crèche Lécuyer (Aubervilliers),  l’ALJ93, l’ADEF, la cité des Fusains (Rivp), l’équipe Yes we camp, DVT’up, Point de Rassemblement, Université Paris 8 spécialement Marie Preston, la boutique de quartier Paul Bert, les services de la vie associative, de la démocratie locale, de l’économie sociale et solidaire et des espaces verts d’Aubervilliers et de Plaine Commune.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s